Séance 2 – 10 décembre 2021

Mona Le Bris & Lydie Porée – archivistes

“Le groupe santé lesbienne aux temps du sida (1986-1993) : les mobilisations lesbiennes en tension entre mouvement féministe et luttes homosexuelles”


L’implication des lesbiennes dans le champ des droits à la santé sexuelle et reproductive trouve son illustration dans le « groupe santé lesbienne » qui a existé à Paris de 1986 à 1993. Le groupe de recherche étudie cette initiative de santé lesbienne communautaire afin d’analyser la manière dont les groupes lesbiens se sont emparés de la question de leur santé dans le contexte de la crise du VIH/sida : en effet, très actives tout au long de la décennie, ces militantes ont proposé, outre une consultation gynécologique, une publication périodique et des rencontres autour de questions liées à la santé des lesbiennes. Investies aux côtés des gays dans la lutte contre l’épidémie, et proches des mouvements féministes qui se battent pour la libéralisation de l’avortement et la contraception, ce groupe francilien est également à l’origine de deux enquêtes de santé communautaires diffusées dans la presse lesbienne de l’époque.

Cette séance sera l’occasion d’exposer la généalogie du projet de recherche « SeSAM-LGBT » puis de présenter le « groupe santé lesbienne » à travers son fonds d’archives, conservé aux Archives recherches cultures lesbiennes situées à la Maison des femmes de Paris. La méthodologie de travail, les contraintes archivistiques ainsi que les premières pistes d’analyses du groupe seront également abordées.


Informations pratiques :

Les inscriptions à la séance sont ouvertes, elles vous permettront de recevoir les informations pour l’accès au bâtiment /  à la visioconférence, vous pouvez vous inscrire ici.

Vendredi 10 décembre 2021 – 17h à 18h30

Bâtiment de Recherche Sud – Salle 5.023
Campus Condorcet
5 cours des Humanités
93300 Aubervilliers


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.